Tous les matériaux conviennent-ils pour l’ITE et l’ITI ?

Dans le cadre de la mise en oeuvre d’une isolation thermique, le choix de l’isolant est un critère déterminant pour les performances que celle-ci peut conférer. Bien que la plupart des matériaux puissent être utilisés en ITE comme en ITI, les critères de choix ne seront pas les mêmes selon le type d’isolation.

 

Matériaux utilisables pour l’isolation extérieure

Les matériaux principalement utilisés pour l’ITE sont les panneaux de polystyrène extrudé ou de polyuréthane, ou les panneaux de laine de roche ou de verre. Les principaux éléments à prendre en compte lors du choix du matériau destiné à l’isolation par l’extérieur, outre ses capacités thermiques et phoniques, sont sa résistance au feu et à la vapeur d’eau, ainsi que le climat et l’environnement extérieur du bâtiment. Il existe cependant un aspect primordial à ne pas négliger : la résistance thermique, indicateur noté « R » et s’exprimant en m².K/W, dépendant du matériau et de son épaisseur. Plus l’indicateur « R » est élevé, plus l’isolation thermique sera performante. Lors de la mise en oeuvre d’une isolation extérieure en rénovation, la législation impose une résistance thermique d’au moins 2 m².K/W, selon la zone géographique. Toutefois, pour pouvoir prétendre à certaines aides à la rénovation, l’isolation par l’extérieur doit présenter une résistance thermique comprise entre 2,8 et 3,7 m².K/W.

 

Matériaux utilisables pour l’isolation intérieure

  • Afin d’éviter que l’isolant ne se tasse au fil du temps, celui-ci doit offrir une importante tenue mécanique. Il est ainsi conseillé de privilégier des matériaux sous forme de panneaux semi-rigides tels que les panneaux en polyuréthane, en polystyrène expansé, ou en laine de roche.
  • Afin de préserver votre confort, le matériau doit impacter au minimum la surface habitable. Plus l’isolant est épais, plus l’isolation est performante mais plus la surface de votre habitation sera réduite. Privilégiez ainsi un isolant dont la résistance thermique est la plus forte et l’encombrement moindre.
  • En ITI, comme en ITE, les performances thermiques conférées par l’isolant doivent répondre à la réglementation thermique en vigueur. L’exigence est de 4 m².K/W au minimum pour l’isolation des murs.

 

Vous souhaitez aller plus loin dans l’isolation thermique?

Découvrez nos solutions pour l'isolation extérieure ou celles pour contre cloisons.