Étude de K n°1

Retour au sommaire

Le polyuréthane nous accompagne au quotidien.

Vrai ou Faux ?
Testez vos connaissances sur le polyuréthane (PU) !

Le polyuréthane existe autour de nous sous des formes diverses et variées.

En effet, en fonction de l’application visée, le polyuréthane peut être sous la forme de :

  • mousse souple pour la fabrication de matelas (literie ou automobile) ;
  • mousse rigide pour l’isolation thermique des bâtiments ;
  • pièces en plastique souples (bracelet de montre, tubes,…) ou rigides (pièces mécaniques) ;
  • fibres plastiques pour les confections textiles ;
  • films minces ;
  • adhésifs.
Aujourd’hui, le polyuréthane fait partie de notre quotidien sous des applications très variées.

Le polyuréthane ne fait pas partie de la famille des plastiques.

Le PU est un plastique plus méconnu que d’autres couramment utilisés tels que le caoutchouc ou le polyéthylène.

Il a été découvert assez tardivement, en 1938 par Otto Bayer et les premières applications ont démarré après la seconde guerre mondiale.

Ses caractéristiques le prêtent à des applications techniques qui ne sont pas toujours facilement identifiables par le grand public, hormis peut-être la colle PU et le matelas en polyuréthane.

Le polyuréthane est un élément directement issu du raffinage du pétrole.

Le PU provient de la réaction chimique de polyaddition entre deux monomères principalement issus de la pétrochimie, un polyol et polyisocyanate.

En fonction de la forme désirée, les conditions de synthèse sont maîtrisées pour obtenir des matériaux denses ou alvéolaires.

La densité d’une mousse PU est proportionnelle à sa résistance mécanique.

Les performances mécaniques d’une mousse PU sont majoritairement liées aux caractéristiques des matières premières utilisées (les polyols, polyisocyanates, additifs, …) pour sa fabrication, ainsi que de la morphologie de la mousse obtenue, ouverte ou fermée.

exemple, un matelas (mousse ouverte) peut avoir la même densité qu’un panneau isolant rigide (mousse fermée) mais a des performances mécaniques en compression plus de 100 fois inférieures !

Le polyuréthane est majoritairement utilisé pour la fabrication de mousses souples pour la literie et les sièges.

A savoir cependant, les applications sous forme de mousses rigides pour l’isolation thermique du bâtiment sont la deuxième principale utilisation du polyuréthane, avec 18 % (en tonnages).

Le saviez-vous ?

Panneau d'isolation en polyuréthane Knauf MulTTI

Le Polyuréthane, de par sa polyvalence de formes et de compositions, est le constituant principal de nombreux objets de notre environnement.

Le PU peut à la fois être un matériau souple, rigide ou adhésif selon sa composition.

Le PU présente des performances exceptionnelles dans chacun de ses domaines d’emploi, en faisant un choix préférentiel et lui offrant une forte pénétration sur ses marchés.

Sur le marché du bâtiment, le panneau en PU est l’isolant thermique le plus performant parmi les matériaux courants.

Panneau en polyuréthane (PU) Knauf Thane ET

Les + de l'offre Knauf

Knauf, spécialiste des matériaux de construction, présente une gamme complète de panneaux rigides en PU pour l’isolation des bâtiments, sols, toitures, murs, … offrant une performance thermique exceptionnelle.

Ses produits sont fabriqués en France, près d’Auxerre, dans l’usine Knauf ISBA, spécialiste depuis 2004 du polyuréthane. L’usine assure le stockage intérieur dans une atmosphère tempérée des panneaux Knauf Thane, ce qui préserve de manière optimale les qualités des produits et de leurs emballages jusqu’à leur livraison.

Knauf ISBA est respectueuse de l’environnement en termes d’émissions dans l’air et de sécurité incendie, répondant ainsi à la législation des installations classées ICPE. Les conditions de travail en usine préservent la santé des salariés.

Paroles d'expert

En tant que spécialiste de matériaux de construction, Knauf propose une large gamme de panneaux rigides en PU pour l’isolation des bâtiments ; aussi bien en sols, toitures, murs …

3 questions à
Gérard Persuy,

Chef de Marché National Isolation des toitures avec étanchéité et isolation des sols chez Knauf :

Knauf: Certaines applications des panneaux en PU dans le bâtiment sont moins connues que d’autres ? Pourriez-vous nous en dire plus ?

Gérard Persuy: En France, l’isolation la plus courante des toitures sur bac acier support d’étanchéité est réalisée en panneaux de laine de roche, alors qu’elle est le plus souvent réalisée en panneaux de PU dans d’autres pays tels que le Benelux, l’Allemagne ou les USA.

Fort de ces expériences à l’étranger, l’isolation des toitures sur bac acier support d’étanchéité se développe donc en France avec les panneaux en PU Knauf SteelThane composés de mousse PIR et de parements en aluminium.

Knauf: En termes de performances, en particulier thermiques, quelles sont les spécificités des panneaux en PU ?

Gérard Persuy: Les spécificités des panneaux en PU Knauf Thane résident dans l’association de mousse en PU à cellules fermées contenant un gaz sans HFC et de parements limitant la diffusion de ces gaz dans le temps, ce qui permet de garantir la conductivité thermique de 0,022 W/(m.K), la plus faible de tous les isolants traditionnels du bâtiment.

Knauf: Le PU en panneaux et ses applications dans le bâtiment ont évolué au fil du temps. Pourriez-vous nous exposer les perspectives d’avenir de ce matériau ?

Gérard Persuy: Les nombreuses possibilités de formulation de la mousse associées à une grande variété de parements offrent des perspectives d’avenir pour de nouvelles applications des panneaux Knauf Thane, telles que l’isolation des dallages ou des façades isolées par l’extérieur.

Photo de Gérard Persuy
Isolation de toiture avec panneaux en polyuréthane
Mise en oeuvre d'une isolation avec panneaux en polyuréthane (PU)

Mise en oeuvre des panneaux Knauf SteelThane

Dans le cadre de l’isolation de la toiture sur bac acier d’un bâtiment de stockage de produits pharmaceutiques, l’entreprise Face Atlantique a retenu les panneaux Knauf SteelThane d’épaisseur 160 mm support de revêtement d’étanchéité synthétique fixé mécaniquement.

Cette solution a été choisie car elle justifie d’un classement de la toiture B-s1, d0 en réaction au feu et d’une résistance thermique de 7,25 m².K/W pour un poids de 6 kg/m².