Établissements de santé : quelles sont les exigences acoustiques ?

Établissements de santé : quelles sont les exigences acoustiques ?

21/02/2018 by Knauf

Les établissements de santé sont des bâtiments dont la fonction nécessite et impose des dispositions spécifiques en termes de traitement acoustique. En effet, le bruit a une incidence forte sur les personnes fragiles accueillies et la confidentialité doit y être préservée. L’arrêté du 25 avril 2003 relatif à la limitation du bruit dans les établissements de santé fixe les seuils de bruit et les exigences techniques applicables aux établissements de santé. Il s’applique aux bâtiments neufs ou parties nouvelles de bâtiments existants.

Établissements de santé : quelles sont leurs exigences acoustiques ?

Des seuils de bruit à respecter

L’arrêté de 2003, dans sa version consolidée au 18 octobre 2017, définit des valeurs d’isolement acoustique exprimées en dB, entre les différents types de locaux. Par exemple, le bruit perçu dans un local autre qu’une circulation, un local technique, une cuisine, un sanitaire ou une buanderie, ne doit pas dépasser 60 dB lorsque des chocs sont produits sur le sol des locaux extérieurs à ce local, à l’exception des locaux techniques.

Le niveau de pression acoustique normalisé, LnAT, est fonction de la destination du local. Ainsi, le bruit engendré dans un local d’hébergement par un équipement du bâtiment extérieur à ce local ne doit pas dépasser 30 dB(A) en général. Il est limité à 35 dB(A) dans les salles d’examens et de consultations, les bureaux médicaux et soignants, les salles d’attente et 40 dB(A) dans les locaux de soins, les salles d’opérations, d’obstétrique et les salles de travail.

L’arrêté fixe également des valeurs de durée de réverbération à respecter dans les locaux, exprimées en seconde. Il détermine aussi des niveaux d’isolement acoustique contre les bruits extérieurs.

 

Établissements de santé : quelles sont leurs exigences acoustiques ?

Plafond acoustique Knauf Danoline au CHU de Besançon

 

Des espaces différenciés

Les différents niveaux de seuil définis visent prioritairement à préserver la tranquillité des occupants pour favoriser leur récupération et à améliorer les conditions de travail des soignants en agissant sur la clarté de parole. Les traitements acoustiques ont aussi pour fonction de préserver la confidentialité et le secret professionnel.

Côté patients, les salles de soins et les chambres doivent favoriser le repos et le sommeil, essentiels à la guérison. Il est principalement question de minimiser l’impact et l’effet du son et de réduire les bruits extérieurs. Dans la conception acoustique des établissements d’accueil de personnes âgées, il est important de prendre en compte la fréquente déficience auditive des occupants. Les architectes doivent aussi prendre en compte la fonction apaisante et bénéfique sur la santé des personnes accueillies de la luminosité et de l’esthétique des lieux.

Côté soignants, dans les zones spécifiques, par exemple les blocs opératoires et les urgences, le traitement acoustique des locaux a une influence directe sur la qualité des soins dispensés. Des études montrent que la plupart des erreurs médicales dans les unités d’urgence peuvent être imputées à un manque de communication. Il est essentiel que les conditions de communication entre les membres de l’équipe soignante y soient optimales pour que les décisions puissent être entendues clairement. Le défi acoustique y est d’autant plus complexe que les bruits des équipements médicaux, les alarmes… rendent la communication difficile.

La conception d’un bâtiment de santé qui propose des traitements acoustiques différenciés et performants impacte directement les résultats de l’établissement. Un argument que les architectes ont intérêt à valoriser.


Découvrez nos réalisations pour les établissements de santé où des solutions Knauf ont été adoptées