Comment protéger des rayons X sans recourir au plomb dans le milieu médical ?

Comment protéger des rayons X sans recourir au plomb dans le milieu médical ?

12/07/2018 par Knauf

Que ce soit dans les hôpitaux, les cabinets dentaires ou les cabinets de radiologie, le plomb est la matière la plus utilisée pour répondre aux exigences de protection contre les rayons X. Mais il existe une solution Knauf sans plomb, beaucoup plus pratique et plus économique : Safeboard

Knauf Safeboard, la solution pour la protection contre les rayons X dans les salles d'imagerie médicale

Unique sur le marché, Safeboard est devenue la plaque de plâtre (ou le système de cloison) de référence pour la protection contre les rayons X. Sa particularité réside dans le remplacement du plomb par le sulfate de baryum. Plus maniable, plus facile à mettre en œuvre et plus économique, elle offre les mêmes performances de protection et répond parfaitement aux besoins du secteur médical.
 

L’innovation : le sulfate de baryum

En effet, l’utilisation du plomb présente de nombreux inconvénients. Et son absence évite notamment le démontage des plaques quand le local change de destination (par exemple un cabinet dentaire transformé en appartement). La plaque de plâtre Safeboard contient, elle, du sulfate de baryum. C’est un oxyde solide, cristallin et blanc, utilisé notamment dans la radiologie médicale en tant que contrastant, qui modifie l’absorption des rayons X. On peut aussi le retrouver dans les peintures ou dans les feux d’artifice.

Cet alliage plâtre + sulfate de baryum lui donne le pouvoir de faire barrière à l’émission de rayons X vers les locaux adjacents. Ces plaques remplacent dans presque tous les cas celles combinées à une feuille de plomb. Elles peuvent être utilisées en tant que revêtement de cloisons ou de plafonds exposés à l’émission de rayons X dans les salles de radiologie des cabinets médicaux ou des hôpitaux. Et ceci, quel que soit le type d’appareil utilisé (mammographie, ostéodensitométrie, panoramique dentaire ou bloc opératoire).

 

Des vrais atouts et une pose facile

Ses avantages sont multiples, tant pour la conception du projet que pour les poseurs. Tout d’abord, il n’y a plus besoin de bandes de plomb derrière les joints. Il suffit de les combler avec l’enduit Safeboard (un gain de productivité pour les poseurs). De plus, il offre une souplesse dans les formes ou les adaptations, la plaque d’épaisseur 12,5 mm étant d’une grande facilité d’utilisation et plus légère qu’une plaque plombée.

Sans oublier qu’elle répond parfaitement aux exigences de radioprotection fixées par la norme NFC 15-160 de mars 2011. Les éléments de construction en béton lourd ou les plaques de plâtre recouvertes d’une couche de plomb peuvent désormais être remplacés par des ouvrages en plaques Safeboard. Ses performances de radioprotection ont été testées par le laboratoire accrédité TÜV Nord En Sys Hanover Gmbh & co.kg. Son efficacité donnée en mm de plomb donne les résultats suivants :

 

nombre de plaques Safeboard épaisseur totale de plaque Safeboard
mm
Tension des appareils
60 kV 70 kV 80 kV 90 kV 100 kV 125 kV 150 kV
1 12,5 0,45 0,60 0,75 0,70 0,70 0,50 0,40
2 25 0,90 1,20 1,50 1,40 1,40 1,00 0,80
3 37,5 1,35 1,80 2,20 2,10 2,10 1,50 1,10
4 50 1,80 2,30 2,90 2,80 2,80 2,00 1,40
5 62,5         3,40 2,40 1,70
6 75         4,00 2,80 2,00

 

 


Enfin, quand on sait que Safeboard conserve les propriétés des plaques de plâtre habituelles en isolation acoustique et en protection incendie et qu’elles peuvent être intégrées dans des systèmes Knauf (cloisons ou contre-cloisons), l’utilisation du plomb ne présente plus aucun intérêt pour tout projet d’établissement de santé avec une salle d’imagerie médicale.