Comment assainir l'air dans les écoles et crèches ?

Comment assainir l'air dans les écoles et crèches ?

14/02/2019 by Knauf

Depuis le début de cette année 2018, les écoles et les crèches doivent être en conformité avec les nouvelles réglementations relatives aux modalités de surveillance de la qualité de l’air intérieur (QAI) dans ces établissements. À ce titre, cinq industriels ont apporté une réponse concrète à cette problématique.

Importance de la qualité de l'air dans les écoles et les crèches

Les enfants passent près de 90 % de leur temps à l’intérieur de bâtiments (contre 80 % pour les adultes). En juin 2013, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a lancé une campagne nationale dans 600 écoles maternelles et élémentaires pour approfondir la connaissance de leurs niveaux d’exposition aux polluants de l’air et aux poussières dans les salles de classe et de repos.

Le résultat fut sans appel seulement 31 % des établissements présentent une excellente situation sur tous les critères étudiés alors que 27 % ont une salle insuffisamment ventilée et 11 % sont clairement encouragés à rechercher les sources de formaldéhydes et de benzène.

 

Mieux réglementer pour protéger nos enfants

Depuis ces études, les établissements recevant du public ont commencé à faire l’objet de réglementations, et en premier lieu les écoles et crèches. La loi portant engagement national pour l’environnement a rendu obligatoire la surveillance de l’air intérieur (articles L. 221-8 et R. 221-30 et suivants du Code de l’environnement). Elle établit notamment des valeurs-guides et impose la mise en œuvre d’une démarche de prise en compte de sa qualité.

Elle propose, après une évaluation obligatoire des moyens d’aération, deux voies possibles : celle peu contraignante impliquant une démarche volontaire pour la mise en place d’un programme d’actions de prévention pour l’air intérieur (autocontrôle des pratiques et mise en application de gestes simples) ou celle, plus contraignante, qui passe par le contrôle des concentrations en polluants (formaldéhyde, benzène, CO2, etc.) par des organismes accrédités. Il en résulte alors une obligation d’affichage des résultats et d’alerte des administrations de l’État en cas de dépassement, avec obligation de réaliser un audit pour identifier les sources de pollution et de mettre en place des actions dans les deux mois suivant ces mesures.

Cette surveillance doit être achevée depuis le 1er janvier 2018 pour les établissements d’accueil collectifs d’enfants de moins de six ans (crèches), les écoles maternelles et les écoles élémentaires ; à partir du 1er janvier 2020 pour les centres de loisirs et les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du second degré (collèges, lycées, etc.) ; et à partir du 1er janvier 2023 pour les autres établissements (sociaux, médicaux ou pénitentiaires accueillant des mineurs).

 

Quand cinq marques s’engagent…

Améliorer la qualité de l’air dans ces établissements pour offrir un environnement harmonieux et confortable est donc devenu une préoccupation majeure. C’est pour cette raison que cinq industriels majeurs de la construction se sont associés pour offrir une solution globale et saine en matière de rénovation des bâtiments de petite enfance :

ALDES, GERFLOR, TOLLENS, KNAUF BÂTIMENT et KNAUF INSULATION. Ces cinq marques couvrent les principaux besoins en travaux sur l’amélioration de l’environnement intérieur. Pour la qualité de l’air, leur offre répond à des besoins comme :

  • la filtration et le renouvellement de l’air, avec notamment la gamme Vex de Aldes qui permet de filtrer 99 % des particules de l’extérieur comme les pollens, les poussières ou les émissions de diesel ;
  • des matériaux contributeurs peu émissifs comme les sols Gerflor classés A+ qui émettent des taux de COV très bas et dont les systèmes de pose brevetés minimisent ou suppriment l’usage de colle ; ou les laines de verre Knauf Insulation, fabriquées en majeure partie à base d’ingrédients naturels sans formaldéhyde ajouté, ni phénol ou acrylique ;
  • des matériaux qui vont capter et transformer certains polluants chimiques en produits non toxiques comme les plafonds et les cloisons Knauf Cleaneo® ou la gamme Capteo de Tollens, peinture dépolluante qui capte tous les aldéhydes et les détruit.

 

 

Selon une étude réalisée par GFK en 2015, les Français seraient de plus en plus nombreux à se soucier de la qualité de l’air de leurs intérieurs et à se tourner vers des solutions leur permettant de l’assainir.

 

La prise de conscience des pouvoirs publics et la mobilisation des industriels en faveur de nos enfants vont donc beaucoup plus loin qu’une simple réglementation ou une opération commerciale. Il est devenu impératif d’adopter les bons réflexes et de choisir les matériaux adéquats pour répondre efficacement à ce vrai problème de santé publique.

 

Découvrez nos solutions dédiées à la qualité de l'air intérieur