NFC 15-160 : la norme centrale dans la conception des salles d'imagerie médicale

NFC 15-160 : la norme centrale dans la conception des salles d'imagerie médicale

20/06/2018 par Knauf
4

Au-delà des questions de conception architecturale, il est important de bien connaître les contraintes techniques pour la conception et la construction d’une salle d’imagerie médicale. Pour cela, la norme NF C15-160 demeure le document de référence.
Salles d'imagerie médicale : la norme NF C15-160 au service du cadre de travail

Selon ce document, il est clairement spécifié que les salles de radiologie doivent être séparées des locaux adjacents par un système de protection contre les rayons X, même s’il n’existe pas de norme internationale ni de norme européenne spécifique aux installations pour la production et l’utilisation de rayonnement X.



Plus de dimensions obligatoires

En France, les exigences de radioprotection sont donc fixées par la norme NFC 15-160, élaborée en mars 2011. Celle-ci remplace toutes les normes antérieures (en particulier les normes NF C 15-160 de novembre 1975 ou NF C 15-163 de décembre 1981). Dans leur version initiale, ces normes avaient pour objectif de définir quatre critères essentiels :

  • le dimensionnement de la salle d’imagerie médicale : il y avait des surfaces minimales à respecter selon sa nature (scanographie, mammographie, radiologie conventionnelle, cabinets privés hors établissements de santé, etc.) ;

  • la sécurité électrique (mise à la terre, etc.) ;

  • la sécurité radiologique et l’opacité des parois aux rayons X ;

  • la signalisation de la zone réglementée.

Dans sa version de 2011 toujours en vigueur, de nombreuses dispositions ont été revues et adaptées, notamment aux nouvelles technologies. Concernant la dimension, il n’y a plus de contraintes selon la nature de l’imagerie médicale. La surface du local doit seulement respecter les exigences d’installation et permettre d’assurer les interventions techniques de maintenance, écrites par le fabricant des appareils en question.



Des cloisons à la signalisation

Concernant la protection exigée des parois, la norme a redéfini les règles de calcul. Cette protection est basée sur l’équipement de radiologie (type, tension des tubes, rayonnement primaire, diffusé ou de fuite) et des matériaux des écrans de protection. L’épaisseur de la couche de protection nécessaire est établie par la note de calcul (annexe B de la norme NF C15-160) réalisée par la PCR (personne compétente en radioprotection) de l’ouvrage. Elle est donnée en mm de plomb. Pour des écrans composés d’autres matériaux, la protection est exprimée en équivalent en plomb, équivalences données dans la norme ou validées par des rapports d’essai.

Enfin, les exigences en matière de signalisation ont été précisées. Dans le domaine médical, tous les accès doivent avoir une signalisation fixe commandée automatiquement par la mise sous tension de l’installation radiologique. Si le temps d’émission des rayons X le permet, un autre signal fixe ou clignotant doit fonctionner durant le temps d’émission. Enfin, il faut prévoir l’installation d’au moins un dispositif de coupure d’urgence à verrouillage.

Dans le domaine dentaire, à l’exception des rétro-alvéolaires où aucune signalisation lumineuse extérieure n’est exigée, les dispositions précédentes s’appliquent. Néanmoins, pour les installations dont le dispositif de commande d’émission est à l’extérieur de la salle, la porte d’accès doit être équipée d’un dispositif électrique de sécurité qui coupe la haute tension lors de l’ouverture, et le local doit disposer d’un système de surveillance visuelle du patient et d’un dispositif de coupure d’urgence à verrouillage.

Pour revenir à la construction des parois, les solutions matériaux existent. La plus courante comprend des éléments de construction en béton lourd ou des plaques de plâtre recouvertes d’une couche de plomb. Mais cette technique offre peu de flexibilité et reste complexe.

C’est pour cela que Knauf s’est penché sur le sujet et a innové avec la plaque de plâtre et le système de cloison Safeboard, spécifiquement adaptés aux salles d’imagerie médicale. Une solution unique sur le marché, pour une conception et une construction simplifiée.



> Découvrez les propriétés de notre plaque de plâtre Knauf Safeboard




Votre avis

Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note !

Besoin d’aide, d’une
documentation ?

iKNAUF

Mon espace Pro

Docs justificatifs supplémentaires, contacts commerciaux, outils dédiés, gestion documentaire (favoris et téléchargement jusqu'à 30 docs en une fois). Inscrivez-vous dès maintenant.

Vous n'avez pas encore de compte iKnauf