Devenez incollable sur la sécurité incendie dans les centres commerciaux

Devenez incollable sur la sécurité incendie dans les centres commerciaux

16/05/2019 par Knauf

La sécurité incendie dans les centres commerciaux est une donnée fondamentale à prendre en compte lors de leur conception. Les principales exigences portent surtout sur les accès et les systèmes. L’arrêté du 13 juin 2017 a modifié la réglementation avec pour principal objectif de simplifier, sans transiger sur la sécurité.  

Image centre commercial plafond

Des mesures structurées autour de 3 axes

1. Le classement

Tout d’abord, il y a une modification des règles de classement qui induit, à terme, des modifications à la baisse de la catégorie de la grande majorité des ERP concernés.

2. La distribution intérieure et l'isolement

Ensuite, les règles encadrant la distribution intérieure et l'isolement des établissements ont été assouplies.

3. Les conditions d'exploitation

Enfin, il est procédé à un aménagement des conditions d'exploitation à travers une démarche transversale « sécurité sûreté », entraînant une plus grande responsabilisation de l'exploitant ou du responsable unique de sécurité (RUS).

Un impact à travers 5 dispositions

Cinq dispositions qui entrent dans le champ de cette révision sont généralement répertoriées.

1 Il y a d’abord un élargissement des activités autorisées dans les centres commerciaux aux crèches, garderies d'enfant, dont l'exploitation n'est pas liée aux magasins. Ensuite, il a été instauré un mode déclaratif d'effectif pour les magasins réservés aux professionnels, sans pour autant classer l'activité hors ERP.

2 La troisième disposition engendre un élargissement du champ potentiel des exploitations dites « à faible densité », en supprimant les cas énumérés dans l'ancienne rédaction.

3 Alors que la quatrième confirme les dispositions relatives aux aires libres de vente.

4 Enfin, la cinquième concerne l’allégement des règles de calcul de l'effectif du public susceptible d'être admis simultanément. Auparavant différencié par étage pour les magasins, celui-ci a été simplifié et il faut désormais tenir compte du critère de 1 personne pour 3 m2 de surface de vente.

5 Dans la majorité des cas, cela conduit à une réduction de l’effectif théorique admis et donc un allègement potentiel du nombre de sorties et des largeurs exigibles. Ce qui peut augmenter par conséquent la surface de vente disponible. Le reclassement permettra aussi de minimiser les exigences réglementaires (pour les moyens de secours, les services de sécurité incendie, etc.).

Des règles strictes pour les systèmes constructifs

Enfin, concernant les systèmes constructifs, les principales exigences en vigueur sont de plusieurs ordres :

  • la paroi séparative doit être coupe-feu de degré minimum 1/2 h (EI 30 ou REI 30) ;
  • l’isolement latéral, entre un ERP et un bâtiment ou un local occupé par des tiers contigus, doit être constitué par une paroi coupe-feu de degré 2 h (EI 120 ou REI 120), porté à 3 h si l’un des bâtiments abrite une exploitation à risques particuliers d’incendie. Par ailleurs, lorsque les couvertures des deux bâtiments sont au même niveau, l’une des dispositions suivantes doit être réalisée :

La paroi verticale d’isolement entre les bâtiments est prolongée hors toiture sur une hauteur de 1 m au moins par une paroi pare-flamme de degré 1 h (E 60 ou RE 60).

L’une des toitures est réalisée en éléments de construction pare-flamme de degré 1/2 h (RE 30) sur 4 m mesurés horizontalement à partir de la couverture du bâtiment voisin.

Trois guides pratiques pour en savoir plus

1 Tout d’abord le guide relatif à la sécurité incendie dans les magasins de vente et les centres commerciaux, édité par le ministère de l’Intérieur, suite à la publication de l’arrêté de 2017. Il a pour vocation à accompagner la mise en œuvre de la réglementation actualisée et à favoriser l’harmonisation des pratiques. Il s’adresse aux concepteurs, maîtres d’ouvrages, exploitants, installateurs, bureaux d’études, aux préventionnistes ou aux autorités administratives.

2 Ensuite, un guide complet sur « La sécurité incendie et les constructions métalliques » est édité par le Centre technique industriel de la construction métallique (CTICM). Il fournit des informations détaillées pour se familiariser avec les principales notions, approches et méthodes de calcul disponibles pour justifier la performance au feu des solutions constructives métalliques. Plusieurs chapitres sont notamment consacrés aux étapes de calcul incendie. De plus, un chapitre fournit une liste non exhaustive de guides et d’outils informatiques permettant de justifier facilement les niveaux de performance au feu requis pour les bâtiments à structure métallique ou mixte acier-béton.

3 Enfin, le Guide Knauf consacré aux solutions grands espaces en plaques de plâtres qui aborde également cette problématique « sécurité incendie ». Conçu à l’attention des entreprises spécialisées en second œuvre, son objectif est de répondre aux projets d’envergure avec des solutions adaptées. Cet outil concerne aussi la prescription, puisqu’il accompagne tout naturellement la démarche de conception des bâtiments, tant dans l’aménagement de vastes locaux aux volumes importants qu’en matière de sécurité au feu.

 

Votre avis

Cet article vous a plu ? Donnez-lui une note !